Comment se protéger et réagir face à un rançongiciel ?

Ces virus informatiques rendent inaccessibles les fichiers sur un ordinateur infecté.

Ce virus informatique redoutable, bloque complètement les ordinateurs et réclame une rançon à ses victimes. Ce genre de programme est baptisé «rançongiciel», ou «ransomware» en anglais. Ce virus informatique  chiffre les fichiers d’un ordinateur. Les victimes ne peuvent alors plus accéder aux contenus de leur machine. Ces virus se propagent surtout en entreprise, mais peuvent aussi toucher des particuliers. On leur demande généralement de payer une rançon pour récupérer leurs fichiers. D’où le nom de «rançongiciel».

 

Que faire lorsque l’on est victime d’un rançongiciel ?

 

La première chose à faire est de débrancher toutes les machines qui pourraient être reliées à votre ordinateur. Il peut s’agir d’une clé USB, d’un disque dur externe, d’un téléphone portable à charger, etc. Déconnectez votre ordinateur du réseau sur lequel il est connecté. Coupez le WiFi, retirez le câble ethernet. L’idée est d’établir une quarantaine autour de la machine infectée, pour que le virus ne puisse pas affecter d’autres appareils, ou se propager par le réseau informatique d’une entreprise.

Faut-il payer la rançon ?

Non. Beaucoup de victimes ne récupèrent pas leurs fichiers, même après avoir transféré de l’argent aux pirates. Cela risque par ailleurs de compromettre votre carte bancaire, si vous l’utilisez pour faire un virement.

Si vous savez et pouvez le faire, reformatez votre ordinateur. Sinon, contactez un prestataire de cybersécurité qui pourra vous accompagner, ou le service informatique si vous êtes en entreprise. Vous pouvez enfin porter plainte au commissariat.

 

Comment pouvez-vous vous protéger des rançongiciels ?

 

Faites toujours les mises à jour de sécurité proposées par Windows, ainsi que sur votre antivirus. Il faut aussi veiller à mettre à jour vos logiciels: les rançongiciels peuvent exploiter des failles dans des programmes innocents. Pensez aussi à sauvegarder régulièrement vos fichiers importants sur des supports amovibles, comme un disque dur, que vous pourrez ensuite débrancher. Créez un compte utilisateur sur votre ordinateur, afin de séparer les droits d’administrateur du compte que vous utilisez pour naviguer tous les jours. Cela peut ralentir le virus dans sa progression. Enfin, n’ouvrez pas les messages qui vous semblent douteux, et ne téléchargez jamais de fichiers de la part d’une personne ou d’une organisation que vous ne connaissez pas.

 

Pour être conseillé sur le sujet, faite appel à nos services !
CAUX FORMATIQUE, expert en infrastructure – réseau et sécurité par email : ast@caux-formatique.fr